Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents
Le premier Janvier 2011, à l'issue d'un réveillon qui rassemblait une vingtaine d'adolescents et jeunes adultes, Léa, âgée de 17 ans, a été violée et assassinée avec une cruauté inouie, littéralement massacrée. Elle a vecu un calvaire et agonisé pendant des heures.
L'auteur des atrocités a reconnu spontanement les faits et produit, lors de sa garde a vue, qui a debute le 1er Janvier 2011 à  21h00, des aveux ciconstanciés relatant en details ce qu'il avait fait subir a Léa. 

En marge du déroulement de la procedure judiciaire à  l'encontre de l'auteur des faits : 
Le 15 avril 2011, la Cour de Cassation, par les arrets (n° 589, 590, 591, 592) rend immediate l'application de la loi reformant la garde a vue promulgée la veille (JORF n°0089 du 15 avril 2011 page 6610) et dont l'application devait intervenir au plus tard le 1er Juillet 2011. 
 
Cette decision de la Cour de Cassation s'applique aussi aux procédures judiciaires en cours et, de fait, agit rétroactivement sur les dossiers d'instruction. 

Dès lors, l'auteur des faits et sa défense multiplient les recours en nullite, les demandes d'annulation de procedures... de Cour d'Appel en Cours de Cassation...

Un parcours juridique qui a duré 4 ans et s'achève par le renvoi devant la Cour d'Assises de Montpellier de l'auteur des faits, malgré un dossier expurgé de nombreuses pièces du dossier d'instruction.

Le 21 Novembre 2014 l'auteur des faits, qui produit des aveux lors de son procès, est reconnu coupable de viols et meurtre. Il est condamné a la peine à perpetuité assortie d'une peine de sureté de 20 ans.

Le 28 Novembre 2014, il fait appel de la decision le condamnant. 

Cet appel, outre un nouveau procès aux Assises, ouvre droit à son auteur, la possibilite, à l'issu du nouveau procès aux assises, à un recours en cassation...

Un nouveau et long parcours juridique se profile pour la famille, les amis, les proches.
 
 

Objet de l'association Posté le 27/09/2015 - Par Les Amis de Léa A propos

L'association "Les Amis de Léa" a pour but de :
  • Soutenir la famille, les amis et les proches de Léa, dans leur combat visant à permettre à Léa de bénéficier d'un procès équitable ;
  • Assurer un soutien moral, psychologique, matériel, administratif et financier à la famille de Léa à l'occasion de toutes procédures en cours ou à venir, de toute nature et devant toutes juridictions ; 
  • Les ressources de l'Association seront affectées en priorité à la couverture des frais judiciaires (honoraires de conseils, frais de justice, frais de déplacement, etc) et d'assistance psychologique engagée par la famille de Léa ;
  • Lutter contre les infractions à caractère sexuel, les violences sexuelles et les violences exercées sur un membre de la famille, au sens de l'article 2-2 du Code pénal, le soutien aux victimes de telles infractions ou violences, à leur famille et à leurs amis.
 
Date de la déclaration : 3 août 2015 à la préfecture de l'Hérault.